Réduction de vulnérabilité aux inondations : fin des travaux à Montjean et Congrier


Montjean

 

Les travaux d’agrandissement du pont de la RD 120, situé dans le bourg de Montjean, ont débuté le 11 septembre et s’achèveront en décembre.

Trop petit pour laisser passer les fortes crues, le pont provoquait une surélévation des niveaux de l’Oudon de 50 à 70cm en amont, inondant jusqu’à 15 habitations et 3 entreprises dans les rues adjacentes.

Dans le cadre d’une analyse et d’une réflexion menée par le SY.M.B.O.L.I.P. en partenariat avec la commune, les riverains et le Département de la Mayenne, la solution d’élargissement du pont de 3.50m à 6m s’est présentée comme la plus pertinente. En effet, en améliorant l’écoulement de l’Oudon sous ce pont, les niveaux d’eau seront abaissés de 30 à 60cm, réduisant fortement la vulnérabilité aux inondations du bourg de Montjean.

Sous maîtrise d’ouvrage du Conseil Départemental de la Mayenne, ces travaux à hauteur de 262 000€ HT sont cofinancés par l’Europe (fonds FEDER) à 40%, le Conseil Régional, le Conseil Départemental de la Mayenne et le SY.M.B.O.L.I.P à 20% chacun.

Les travaux ont été confiés à l’entreprise Eurovia.

Congrier à la Girardière

 

 

 

Lors d’épisodes de pluies intenses comme en 1999 ou plus récemment en 2013, l’habitation de la Girardière s’est retrouvée les pieds dans l’eau par débordement du ruisseau de la Girardière.

Une étude menée par le SY.M.B.O.L.I.P. a permis d’identifier le sous-dimensionnement de l’ouvrage sous la route départementale reliant Pouancé à Saint Aignan sur Roe comme principale cause aggravante de ces débordements. Les débits importants apportés par le bassin versant amont ne parvenaient pas à franchir les ouvrages existants, provoquant l’accumulation d’eau en amont de la route départementale. Ainsi, en octobre 2017, une seconde conduite a été installée sous la route départementale pour assurer une surverse lorsque le ruisseau sort de son lit et permettre le bon écoulement des eaux de crues jusqu’aux crues de type centennale.

Sous maîtrise d’ouvrage du SY.M.B.O.L.I.P., ces travaux à hauteur de 26 000€ HT ont été co-financés par le Conseil Régional à 60%, le S.B.O.N. et le SY.M.B.O.L.I.P à 20% chacun.

Les travaux ont été confiés à l’entreprise CHAZE TP.


Mise à jour le: 04/12/2017 - 17:07