Bienvenue sur le site du Bassin versant de l'Oudon

Thématique inondation.

Prévention, Prévision, Protection, et mémoire des crues.

Quelles sont les actions du Syndicat ?

Le SY.M.B.O.L.I.P. est  le maître d’ouvrage principal du volet Protection à travers son programme de travaux de lutte contre les inondations. Il assure la gestion et l'entretien des ouvrages aménagés.

Le programme s'articule autour de trois types d'aménagements :

  • Création d’ouvrages de protection rapprochée (digue)
  • Création d’ouvrages de protections éloignées (ouvrages de ralentissement dynamique des crues)
  • Gestion des grands plans d’eau

Pour localiser les ouvrages existants : cliquez ici

Les grandes lignes du programme sont :

Après concertation avec la population, les pouvoirs publics ont souhaité privilégier des solutions de protections éloignées aux solutions de protections rapprochées car ces solutions permettent :

  • de privilégier un retour à l’équilibre dans la gestion des eaux de pluie,
  • de bénéficier à l’ensemble du territoire
  • d'éviter de reporter les problèmes d’inondation sur des zones urbanisées situées plus en aval.

L’essentiel du programme de protection mené par le Syndicat repose sur le principe de ralentissement dynamique des cruesLe but est d'agir sur la formation de l'onde de crue.

Ainsi, les débordements dans les champs d'expansion de crue sont rétablis à l'aide d'ouvrages qui limitent l'écoulement à des endroits stratégiques du bassin versant. Les volumes d’eau qui contribuaient à alimenter la pointe de crue sont ainsi stockés temporairement puis restitués progressivement à la décrue. L'onde de crue en aval est étalée dans le temps, son pic de crue est réduit et les niveaux d’eau au droit des bâtiments inondables sont abaissés.

Ce programme a nécessité un large travail de concertation pour susciter l’esprit de solidarité amont-aval.

Par ailleurs, l'emprise des champs d'expansion de crue générée par les ouvrages fait l'objet d'une servitude d'utilité publique qui délimite le niveau des plus hautes eaux dans chaque retenue temporaire. Les dommages éventuellement occasionnés aux récoltes, cheptels et équipements  par l'inondation de ces emprises fait l'objet d'une indemnisation par le SYMBOLIP dans le cadre d'un protocole d’indemnisation des propriétaires et des occupants, négocié avec la profession agricole.

Le dispositif sur le bassin versant de l’Oudon est optimisé pour réduire l’impact d’une crue similaire à celle de Février 1996. Il s’agit d’une crue rapide et de période de retour de 20-25 ans sur Segré et Craon. Au-delà, le dispositif devient transparent.

Ainsi pour Segré, et pour cette crue, 110 habitations sont concernées. L'objectif est de stocker 6 million de mètre cube d’eau pour soustraire 3 Mm3 en pointe de crue et abaisser globalement le niveau d’eau de 50cm (sous le seuil d'apparition d'importants dommages) à Segré.

Le programme de protection intègre 19 retenues temporaires et 8 plans d'eau. Le volume d'eau stockable est de 4 millions de mètres cubes.
Localisation des ouvrages et leur état d'avancement.

Les résultats attenus pour la crue de référence (Février 1996) à Segré sont :

  • Abaissement du niveau de l’Oudon :
    • 50cm en amont du vieux pont  (résultat cumulé avec l’élargissement du vieux pont),
    • 18 cm à l’écluse de Maingué, après la confluence avec la Verzée.
  • Protection de :
    • 1/4 des habitations
    • 2/3 des activités situées en zone inondable (45 bâtiments).
  • Réduction de vulnérabilité de 75 autres logements (gain situé entre 20 et 50cm d’eau)
  • Gain économique :
    • 45 000€/an de dommages moyens évités.
    • Sur la période de 1995 à 2001, le dispositif aurait permis d’économiser 2.2 million d’euros.

Le programme nécessite un investissement de 5.5 million d’euros hors taxe soit 79€ par habitants du bassin versant de l’Oudon, dont 4.2 million d’euros hors taxes de travaux.

Son financement est  assuré par le  SY.M.B.O.L.I.P. à hauteur de 20% et par ses partenaires financiers que sont l'Etat, la Région des Pays de la Loire, les Conseils Généraux de la Mayenne et du Maine et Loire.

Mise à jour le: 10/10/2016 - 09:13