Bienvenue sur le site du Bassin versant de l'Oudon

Thématique inondation.

Prévention, Prévision, Protection, et mémoire des crues.

Arbres à crues

4 arbres à crues ont été réalisés en 2020 dans la zone humide de l’Homme en bordure de Verzée sur la commune déléguée de Sainte Gemmes d’Andigné.

Un panneau pédagogique installé en promontoire, sur l’ancienne voie de chemin de fer transformée en voie verte, donne des explications sur cette œuvre d’art et le projet.

Ce projet a pour but de sensibiliser la population au risque d’inondations en entretenant la mémoire des crues, car savoir et être conscient du risque, c’est le premier pas pour s’adapter et être plus résilient.


Le Syndicat du Bassin de l’Oudon avait déjà installé 5 repères de crues normalisés. Lien vers la page repères de crues : ICI

A la confluence de l’Argos et de la Verzée, Sainte Gemmes d’Andigné est couverte par un Plan de Prévention des Risques Inondations (PPRI), validé en 2005. Il permet de connaître le risque d’inondations jusqu’à la crue théorique centennale.

Le secteur de l’Homme situé dans un écrin de verdure est attractif et voit s’étendre des projets de construction. Avec le projet de la voie verte, ce site était le lieu idéal pour sensibiliser la population. Enfin, la zone humide de l’Homme déjà mise en valeur par la commune et le syndicat, est une vitrine idéale pour sensibiliser à l’intérêt de préserver ces milieux fragiles riches en biodiversité servant à la fois de zone d’expansion de crue et d’éponge (crues et sécheresses).

A connotation négative, le risque inondations est un sujet sensible à aborder. A l’instar du plus célèbre repère de crues de France, le Zouave, sculpture située sur le pont de l’Alma à Paris, l’idée est venue d’utiliser l’Art pour aborder cette question sous une connotation positive et faciliter la pose de repères de crues visibles dans cet écrin naturel.

Le Syndicat a pris contact en 2016 avec Vincent Têtu, artiste à Centrale 7, pour lui exposer son projet et lui proposer d’imaginer un projet artistique répondant aux objectifs. En discutant d’exemples réalisés par ailleurs en France, l’artiste s’est inspiré des arbres bleus de La Rochelle, reflet historique des inondations de la tempête Xynthia en 2010, pour donner naissance aux arbres à crues.

La commune de Sainte Gemmes d’Andigné valide ce projet unique en son genre sur le bassin de l’Oudon. Il séduit de par son utilité et son originalité et parce qu’il répond à d’autres intérêts :

  • Il soutient le développement culturel en faisant travailler et connaître le travail d’artistes locaux
  • Il apporte un point d’intérêt touristique et patrimonial supplémentaire sans dénaturer cet espace naturel
  • Les connexions et cheminement sont valorisées et le patrimoine végétal est mis en valeur
  • En lien avec la voie verte, la commune redynamise l’espace pique-nique pour le remettre à disposition des habitants

Le projet s’inspire des traces laissées par les inondations sur les arbres où elles sont souvent prises pour référence afin d’obtenir une échelle de hauteur de crue :

  • Composée de 4 colonnes graduées de 3.50m de haut, leur aspect monumental, rythmique, ascendant, progressif et finissant en couronne arborescente rappelle les arbres portant les traces des crues récentes sur leurs troncs.
  • Chacune dispose de cercles espacés de 50cm pour servir de repères et d’un flotteur dont le cercle métallique représente le niveau des Hautes Eaux historiques :
    • 29 janvier 1995 à 1.53m du sol,
    • 5 janvier 2001 à 2.07m du sol. C’est la plus haute crue mesurée sur ce secteur.
    • Crue centennale théorique du PPRi à 2.53m du sol.
  • Le flotteur du 4eme arbre n’est pas fixé. Il évoluera au gré des crues le long de son support et servira de repère pour les prochaines crues. Monté sur une crémaillère, le flotteur restera bloqué au niveau maximum atteint par les prochaines crues avant d’être remis en position initiale.

 

L’oeuvre est réalisée à base de fers lisses étirés, travaillés et soudés et d’objets hétéroclites remaniés et assemblés habilement par l’artiste.

Chaque structure est fixée sur une platine, ancrée au sol par des pieux vissés à 2.50m de profondeur. Cette technique très adaptée aux sols humides présente l’avantage d’être non destructive et réversible si besoin.

       

Un panneau pédagogique est installé sur le talus de l’ancienne voie ferrée, à 6-7m au-dessus des arbres à crues, donnant un point de vue privilégié sur les sculptures notamment en période d’inondations. En lien avec l’espace pique-nique, une signalétique permet d’attirer les promeneurs vers ce point de vue.

  

Il apporte des informations variées sur :

  • L’historique et les éléments de compréhension du projet des arbres à crues
  • Les références aux crues de chaque arbre
  • Un extrait du plan du PPRi avec la zone inondable de la crue centennale
  • Une photo aérienne historique lors de la crue de janvier 1995
  • Une explication sur le rôle des zones humides
  • Une présentation de l’artiste Vincent Tetu

Le support et le panneau représente une création de l’artiste à part entière dans ce projet. En rappelant le style des arbres à crues, il fait la liaison visuelle avec les sculptures.

La maîtrise d’ouvrage et le financement ont été assurés par la commune de Segré en Anjou Bleu, en partenariat technique avec le Syndicat du bassin de l'Oudon.

D’un montant global de 9555 €TTC, les couts se répartissent pour moitié à la création des arbres à crues et du panneau pédagogique et pour autre moitié à la pose des techno-pieux et des travaux de préparation.

La réalisation a été assurée par :

  • VINCENT TÊTU : Artiste au collectif Central 7 basé à Nyoiseau a été chargé de la création des arbres à crues et du panneau pédagogique. (Site internet : http://www.vince-t-sculptures.com). Pour la création du panneau, il a été accompagné de Marc Dumas, illustrateur – graphiste pour le marquage et l’impression numérique et Lise Saporita illustratrice-graphiste herboriste.
  • TECHNOPIEUX : entreprise spécialisée basée sur Angers dans l’installation de pieux vissés servant à fixer les arbres au sol. (Site internet : https://www.technopieux.com/fr-FR/concessionnaire/techno-pieux-angers)
  • CABINET GUIHAIRE : le cabinet de géomètre de Segré a fourni les repères de nivellement et les cotes altimétriques nécessaires au calage des flotteurs des arbres à crues
  • SEGRE EN ANJOU BLEU : les services techniques ont assuré le pilotage du chantier et la préparation du site. En lien avec Anjou Bleu Communauté, ils ont assuré la connexion et l’aménagement entre la voie verte, l’espace pique-nique communal et le panneau pédagogique des arbres à crues. En lien avec le SDIS et le propriétaire du moulin du l’Homme, ils ont permis de déterminer la cote altimétrique de la plus haute crue connue de janvier 2001.
  • SYNDICAT DU BASSIN DE L’OUDON : l’équipe technique a assuré le pilotage du projet, le recueil des données concernant les crues historiques et les données du Plan de Prévention des Risques d’inondations (PPRi) en relation avec la Direction Départementale Territoire du Maine et Loire (Unité des Risques), la conception du panneau pédagogique et les sondages pédologiques.
Mise à jour le: 15/12/2020 - 15:48