Bienvenue sur le site du Bassin versant de l'Oudon

Thématique Qualité de l'eau.

Utiliser, Préserver, Agir, Le Plan d'action du SY.M.B.O.L.I.P..

Les captages souterrains vulnérables

3 nouveaux captages souterrains pollués en nitrates sont concernés par le programme d’amélioration de la qualité de l’eau du SY.M.B.O.L.I.P. :

  • Les captages prioritaires de la Plaine (à Château-Gontier) et de l’Eperonnière (à Livré-la-Touche). Pour en savoir plus : voir la page «captages prioritaires»
  • Le captage des Fauvières (à St-Cyr-le-Gravelais)

Les actions spécifiques pour ces captages souterrains sont déclinées dans le nouveau programme d’actions de lutte contre les pollutions diffuses 2015-2019 :

  • La définition de leur aire d’alimentation
  • Les diagnostics-conseils globaux d’exploitations

La définition des aires d’alimentation des captages souterrains

Une étude lancée en 2016 permettra de définir précisément l’aire d’alimentation des captages de la Plaine et des Fauvières pour affiner le périmètre d’action du programme.

Les diagnostics-conseils globaux

Ces diagnostics sont proposés gratuitement à tous les agriculteurs situés sur les aires d’alimentation des 3 captages souterrains (au moins une parcelle sur une aire d’alimentation).

L’objectif de ces diagnostics est d’identifier et de limiter les risques de pollutions diffuses sur l’ensemble de l’exploitation (siège, parcellaire et pratiques).

Pour plus d’informations sur les modalités de réalisation de ces diagnostics vous pouvez consulter les pages 14-15 du catalogue des actions agricoles.

Les autres démarches possibles

De nombreux autres accompagnements sont possibles sur l’ensemble de l’aire d’alimentation du captage de Segré qui inclut les captages souterrains.

Pour plus d’informations, voir la page "diagnostics-conseils et accompagnements spécifiques".

Les objectifs

Le programme d’action du SY.M.B.O.L.I.P. prévoit de mobiliser :

  • 25% des agriculteurs de l’aire d’alimentation du captage de Segré inscrits dans au moins une action du programme (hors communication),
  • 80% des agriculteurs des aires d’alimentation des captages souterrains inscrits dans au moins une action du programme (hors communication),
  • toute la S.A.U. des aires d’alimentation des captages souterrains diagnostiquée (diagnostic global ou diagnostic ciblé parcellaire fertilisation - voir catalogue des actions agricoles),
  • 80% des collectivités ayant effectué un plan de désherbage, un plan de désherbage simplifié, ou étant en zéro phyto.

 

Grâce à la mobilisation de tous, le SY.M.B.O.L.I.P. et ses partenaires agricoles espèrent éviter le renforcement du volet réglementaire.

Mise à jour le: 22/05/2017 - 09:51