Bienvenue sur le site du Bassin versant de l'Oudon

Thématique Qualité de l'eau.

Utiliser, Préserver, Agir, Le Plan d'action du SY.M.B.O.L.I.P..

En tant que particulier

Qu’est-ce que je fais déjà ?

Au travers des impôts locaux et des factures d’eau potable et d’assainissement, les particuliers contribuent au financement des aides de l’Agence de l’eau mais également des structures locales de gestion de l’eau (S.I.A.E.P. ou régie communale de gestion de l’eau potable, S.P.A.N.C., service d’assainissement collectif, Syndicats de bassins versants.

Qu’est-ce que je peux faire ?

L’investissement des particuliers peut aller au-delà
de la participation financière en adoptant un comportement ec «eau»’citoyen :

• il est possible de jardiner au naturel en refusant d’utiliser les produits chimiques de synthèse pour désherber l’extérieur de sa maison ou traiter les plants de son potager.

• il est possible d’aider sa commune en matière de réduction d’usage des produits phytosanitaires. En effet, les communes qui entament des procédures de réduction d’usage des produits phytosanitaires sont souvent mal comprises de la population qui a l’impression d’un « abandon » de l’entretien de l’espace public. En contribuant, au désherbage manuel devant sa maison, rien qu’en passant un bon coup de balai pour enlever les stocks de graines prêtes à germer, les particuliers peuvent aider à l’effort collectif.

• Les particuliers peuvent convaincre autour d’eux les sceptiques de la réduction de l’usage des produits phytosanitaires. Ils peuvent sensibiliser sur l’importance de l’eau et de sa qualité, sur le rôle que chacun joue en ne jetant pas n’importe où des restes de bidons (peintures, solvants, huiles…) ou autres déchets qui se retrouveront tôt ou tard dans l’eau.

Qu’est-ce que je dois faire ?

Nul n’est censé ignorer la loi. Les particuliers ne doivent donc pas polluer l’environnement.
Notamment, nous rappelons ici l’interdiction de traiter les fossés et les points d’eau : Les arrêtés en Mayenne et en Maine et loire.

Au 1er janvier 2019, comme les collectivités, les particuliers ne pourront plus acheter ni utiliser de produits phytosanitaires (loi « Labbé » et loi de transition énergétique). Il est donc important d’anticiper ces évolutions et changer de regard sur l’entretien et l’aménagement de nos espaces.

Mise à jour le: 04/12/2017 - 10:35