Bienvenue sur le site du Bassin versant de l'Oudon

Thématique Milieux aquatiques.

Rivières, Ouvrages hydrauliques, Zones humides et Réglementation

Pourquoi s’intéresser aux zones humides ?

Les zones humides remplissent des fonctions particulières. De ce fait, elles nous rendent des services notamment en ce qui concerne la gestion de l'eau.

Les zones humides sont des "éponges". Elles permettent :

La régulation des débits des cours d’eau
- absorption et stockage de l’eau lors de pluies,
- restitution de l’eau au milieu en période sèche

Pour aller plus loin :

Les zones humides agissent comme une "éponge".
Durant la période hivernale et lorsque la configuration du lit majeur le permet, le cours d'eau peut déborder et s'étaler sur les terres riveraines. Ces zones sont le lieu d'expansion des crues (zone de débordement des cours d'eau), ce qui a pour effet de réduire la quantité et la vitesse de l’eau dans les cours d’eau. L'eau arrive ainsi moins vite et en moins grande quantité à l'aval du bassin versant. L'effet cumulé des différentes zones d'expansion diminue l'impact des inondations.

Durant la période estivale, les zones humides peuvent constituer une réserve d'eau. L'eau emmagasinée pendant la période hivernale va progressivement être restituée aux cours d'eau et atténuer ainsi les étiages des mois les plus secs.

La présence de végétation limite le ruissellement de surface et augmente l'infiltration de l'eau dans les sols, ce qui favorise l'alimentation des nappes souterraines.

Les zones humides sont des "filtres". Elles permettent :

L’amélioration de la qualité de l’eau
- rétention et absorption d’une partie des substances qui ruissellent,
- dégradation ou adsorption d’une partie de ces polluants par les animaux ou végétaux présents

Pour aller plus loin :

Elles agissent comme un filtre et retiennent les éléments polluants avant qu'ils n'atteignent le cours d'eau. L'eau qui ruisselle emporte avec elles de nombreuses substances sous forme dissoute ou sous forme de particules. Il peut s'agir, d'engrais minéraux, organiques, de pesticides. Ces produits sont dégradants pour la qualité de l'eau. En passant par une zone humide, l'eau va être filtrée naturellement.

En effet, la végétation particulière qui se développe au sein de ces zones va puiser les éléments qui se trouvent dans l'eau pour se développer. Cela se fait via les bactéries du sol (décomposition organique) ou via l'adsorption racinaire.
Au sein des zones humides, le processus de dénitrification peut réduire les différentes formes de l'azote jusqu'à l'état gazeux. Les phosphates peuvent aussi être stockés et dégradés.

Les zones humides sont des "milieux de vie". Elles permettent :

La conservation et la protection du patrimoine naturel et de la biodiversité :

- elles abritent 30% des espèces végétales remarquables et menacées
- 50% des espèces d’oiseaux en dépendent.

Pour aller plus loin

Les conditions écologiques particulières de ces milieux font qu'une faune et une flore caractéristiques s'y développent. La combinaison de milieux terrestres et aquatique, la variation saisonnière du niveau d'eau explique cette forte biodiversité. La conservation de ces habitats engendre une conservation d'espèces particulières et rares.
Les zones humides constituent des milieux de vie, d'alimentation, de repos ou des lieux d’étape migratoire pour de nombreuses espèces. On y retrouve des oiseaux, des mammifères, des amphibiens, des insectes, des poissons.

Mise à jour le: 17/09/2014 - 09:13